Sujets et Debats : Quelles mémoires, quelles histoires ?

Produire les pages manquantes de Montluc. Pour qui, pourquoi ?

La connaissance de l'Histoire de Montluc est fragmentaire et reste à écrire. Si l'époque de la prison administrée par l'occupant allemand est la mieux connue, d'autres périodes des usages de cette prison sont encore peu documentées. Que l'on pense aux usages de cette prison en des temps forts de l'histoire nationale sous le régime de Vichy, à la Libération, et pendant la Guerre d'Algérie. Que l'on s'intéresse aux usages plus ordinaires de cette prison tantôt militaire tantôt civile en temps de paix jusque récemment. Ou que l'on évoque son usage à titre exceptionnel en 1921 pour l'internement des étudiants travailleurs chinois. Comment rapprocher le récit du lieu de mémoire de l'histoire et des mémoires du lieu ?

Entre équilibres et déséquilibres mémoriels. Le rôle du mémorial

L'exposition que présente le mémorial de la prison Montluc et l'attribution des cellules à des figures d'internés a été l'objet de négociations pour parvenir à des équilibres mémoriels en particulier entre les mémoires juives et résistantes. Mais qu'en est-il des déséquilibres mémoriels relatifs à d'autres catégories d'internés de la Seconde Guerre mondiale et d'autres périodes de l'histoire de la prison en l'absence de porteurs de mémoires identifiés et reconnus ?

Lieux de mémoire, lieux à mémoires multiples

Les lieux de mémoire tels qu'ils sont interprétés en France sont souvent dédiés à certaines périodes, certains événements qui s’y sont déroulés, ou certains personnages jugés mémorables alors qu'ils ont connu des usages multiples et successifs. Or, l'histoire de la prison Montluc se compose non seulement d’un palimpseste d’histoires mais d’histoires croisées, qui en font un lieu à mémoires multiples. Comment et en quoi ces histoires et ces mémoires multiples peuvent-elles se faire place et dialoguer ?