Sujets et Debats : Les Algériens à Montluc ? 1957/1961

L'histoire des Algériens à Montluc une mémoire à venir, pour qui, pourquoi ?

La non-figuration de la période de la prison pendant la Guerre d'Algérie dans le Mémorial Montluc a suscité des réactions et des demandes d'acteurs, de porteurs de mémoires ou de publics intéressés qui ont également apporté des informations ou des témoignages. Les responsables du mémorial ont fait état des difficultés et de la volonté à l'avenir de rendre compte de l'histoire de cette période. Cette absence résonne dans l'actualité de la société française selon des lignes que dessinent les mémoires à l'oeuvre : celle des combattants français en Algérie, des opposants français à la guerre d’Algérie, des pieds noirs également, mais aussi, bien entendu, des migrants algériens et de leurs enfants, dans leurs rôles d’héritiers de l’immigration. A quelles conditions ce moment d’histoire du lieu pourra-t-il faire retour dans le Mémorial ?

Les mémoires de la période algérienne de Montluc quels acteurs, quels contenus ?

Marc André, historien, a mené un travail de recherche sur les Algériens jugés au tribunal permanent des forces armées de Lyon et les condamnés à mort internés à Montluc à partir d'archives administratives et militaires, d'articles de presse, et de sources orales. Des acteurs de cette histoire ont écrit ou apporté leurs témoignages. Mais il demeure des lacunes et des recherches à poursuivre. Les mémoires de Montluc et les acteurs disposés à témoigner se trouvent également en Algérie où leur histoire est méconnue et peu reconnue par l'histoire officielle. Comment poursuivre l'écriture de cette histoire, auprès de qui, avec quels matériaux et pour répondre à quelles questions ?

Mémoires d'Etat, mémoires des sociétés ?

Les mémoires de la Guerre d'Algérie sont distribuées, partagées, imbriquées dans la société en France. Leur enjeu et leur partage ne sont pas seulement le lieu d'un travail diplomatique entre les histoires/mémoires nationales française et algérienne. Ils se trouvent dans l'expression et le partage des mémoires à l'oeuvre dans les sociétés. L'enjeu concerne la société française et la place faite, dans la mémoire nationale, à l’histoire/mémoire des immigrés algériens et des générations qui en sont issues, devenues françaises et dont le mémorial Montluc pourrait être un des lieux.