Les évolutions de Montluc et de la mémoire nationale, une histoire en cours

Le Mémorial de la prison Montluc devrait connaître des évolutions qui sont évoquées ici de plusieurs points de vue. Au titre de haut-lieu de la mémoire nationale, le directeur précise que la mémoire nationale n'est pas figée et que les missions du Mémorial pourraient évoluer, tout en soulignant la difficulté à ouvrir aujourd'hui, du point de vue du ministère de la Défense, le dossier de la Guerre d'Algérie. D'autres périodes d'usages de cette prison militaire et civile en temps de paix sont également évoquées de façon fragmentaire et mériteraient d'être documentées. La mise en place d'un conseil scientifique qui n'existait pas jusqu'ici devrait permettre d'initier des recherches en lien avec les différentes périodes de l'histoire de cette prison. Enfin l'Université Lyon 3, qui doit s'installer aux abords du Mémorial, a pour projet d'engager avec des chercheurs intéressés des universités de Lyon un travail de réflexion sur les questions de mémoires, orientées « plutôt vers le vivant » et qui ne soit pas prisonnier des seules mémoires du site.