Montluc la prison de la peine de mort et de la justice politique pour les avocats

Resumé

Georges Cochet se souvient du jour où il est allé dans la cellule d'un milicien français condamné à mort, à l'issue du procès de la Gestapo en 1954, lui annoncer qu'il allait être exécuté. Revenant sur les lieux lors d'une visite de Montluc avec les jeunes avocats, il réfléchit à l'épreuve qu'a représenté pour sa génération d'avocats le fait d'accompagner son client à son exécution et il souhaite la transmettre aux jeunes avocats pour les aider à prendre la mesure de leurs responsabilités même si la peine de mort n'existe plus aujourd'hui en France. Yves Berger affirme que la prison Montluc a surtout été la prison des condamnés à mort soit dans l'attente de partir pour les camp de concentration, soit pour la fusillade, soit pour l'échafaud.

Informations complementaires

Durée : 4'28

Date de production du document : 2014

Disciplines : sociologie , histoire , mémoire , peine de mort , avocats

Noms propres : citants : Georges Cochet/avocat ; Yves Berger/avocat

Couverture chronologique : 1954-1962 ; 2014

Lieux : Lyon ; prison Montluc ; quartier des condamnés à mort, tribunal permanent des forces armées