Georges Cochet au procès de la Gestapo en 1954

Resumé

Georges Cochet évoque le procès de la Gestapo en 1954 lorsqu'il avait été commis d'office devant le TPFA pour assurer la défense d'un milicien français jugé en même temps que les responsables de la Gestapo. Il a assisté au procès qui a jugé les 21 inculpés et a condamné à mort quatre d'entre eux, dont son client. Interné dans le quartier des condamnés à mort dans la prison Montluc, l'avocat lui rendait visite chaque semaine et évoque ses visites. Il se souvient de la demande de grâce auprès du président de la république René Coty refusée pour son client alors que Florec, bras droit de Barbie a été grâcié. Il considère cette expérience de la rencontre avec la peine de mort et la justice politique comme décisive dans l'approche de son métier. Il devait à nouveau y être confronté dans les 4 années qui ont suivi pendant la guerre d'Algérie.

Informations complementaires

Durée : 8'24

Date de production du document : 2013

Disciplines : sociologie , histoire , mémoire,procès de la Gestapo

Noms propres : citant : Georges Cochet/avocat au procès de la Gestapo
cités : Klaus Barbie/chef de la Gestapo de Lyon ; milicien condamné à mort ; René Coty/président de la République française ; Florec/Gestapo de Lyon

Couverture chronologique : 1939-1945 ; 1954 ; 2013

Lieux : Lyon ; prison Montluc ; quartier des condamnés à mort ; Vercors ;