Entre histoire et travail de mémoire : questions latentes

Il y a place pour un travail d'histoire et de mémoire qui, accompagnant l'exposition du Mémorial questionne les informations présentées et celles qui ne le sont pas, notamment sur la collaboration, sur la répression par le régime de Vichy, et sur les procès de la Gestapo et des collaborateurs. Les avocats qui ont participé aux procès de la Gestapo, de Klaus Barbie et de Paul Touvier discutent la portée mémorielle et la pertinence de ces procès vis à vis des jeunes générations actuelles ainsi que leur valeur pour la formation professionnelle au métier de la défense pénale. Ces avocats précisent également le sens que prend pour eux ce lieu de mémoire qu'est Montluc comme lieu témoin de la justice d'exception et de la peine de mort.