Deux histoires, deux mémoires. Juifs et résistants une mémoire commune ?

Resumé

Le représentant de l'ARM considère qu'il y a des mémoires différentes mais défend l'idée qu'il faut aussi privilégier la mémoire commune. Le représentant de l'association des juifs insiste sur le fait qu'il y à 2 histoires et qu'il doit y avoir 2 mémoires. Les propos des représentants des associations de résistants et des associations juives évoquent leur positionnement sur les différences de mémoires et d'histoires. Le procureur Viout rappelle comment il a pu convaincre l'ensemble des associations d'une démarche commune en s'appuyant sur son rôle lors du procès Barbie, pour lequel il avait été spécialement chargé de la cohésion des parties civiles.

Informations complementaires

Durée : 5'15

Disciplines : sociologie , histoire , mémoire , patrimoine

Noms propres : citants : Bruno Permezel/association des rescapés de Montluc ; Jean Lévy/associations fils et filles des déportés juifs de France ; Jean-Olivier Viout/procureur/président comité de pilotage Montluc
cités : associations ; juifs ; résistants ; raflés ; juifs résistants

Couverture chronologique : 1939-1945 ; 2010-2013

Lieux : prison Montluc ; Lyon ; cellules