Des choix d'histoire et de mémoires

Les membres du comité de pilotage reviennent sur le choix et les raisons de faire de Montluc un mémorial de la répression nazie, les autres périodes de l'histoire de la prison, notamment sous le régime de Vichy ou pendant la Guerre d'Algérie étant connues. Ils évoquent les discussions qui ont conduit à élargir les mémoires représentées au delà de la figure de Jean Moulin. Ils se rappellent l'âpreté des débats sur les différentes catégories d'internés à représenter, et la difficulté à trouver un accord équilibré pour définir à quels portraits d'internés seraient dédiés les cellules. Les représentants de deux associations explicitent leur positionnement sur les différences d'histoires et de mémoires en particulier entre les Résistants et les juifs.