Un circuit entre les prisons et les camps

Mutinerie à la prison Saint-Paul de Lyon

Mutinerie à la prison Saint-Paul de Lyon

Resumé

Marc André, historien, décrit le TPFA de Montluc comme un point central d'un circuit des Algériens condamnés qui, selon leurs peines, peuvent être internés et circuler entre des camps comme celui de Thol dans l'Ain, des pénitenciers comme l'île de Ré et des prisons telle que Saint-Paul à Lyon. Ce que l'avocat G. Cochet confirme en rappelant le rôle du FLN dans la prison Saint-Paul et la mutinerie des 600 détenus du FLN du 15 avril 1958. Seuls les condamnés à mort étaient internés à la prison Montluc voisine du TPFA. L'historien a relevé 90 individus condamnés à la peine de mort soit 10 % des Algériens jugés par le TPFA.

Informations complementaires

Durée : 3'46

Date de production du document : 2013

Disciplines : Sociologie, anthropologie, histoire

Noms propres : citant : Marc André/historien
cités : Individus jugés, Sylvie Thénault/historienne

Couverture chronologique : 1954/1962

Lieux : Lyon-Montluc TPFA-Montluc prison-Montluc couloir des condamnés à mort-prison Saint Paul-prison Saint Joseph-île de Ré-camp de Thol-Algérie

Documents associés

Mutinerie à la prison Saint-Paul de Lyon

Mutinerie à la prison Saint-Paul de Lyon