Les Algériens à Montluc ? 1957/1961

La période algérienne de Montluc est une période de guerre à peine évoquée dans le mémorial de la prison Montluc, haut-lieu de la mémoire nationale.
De 1954 à 1962, la guerre d'Algérie que la France ne dénomma ainsi qu'en 1999 et que les Algériens nomment « guerre d'indépendance », « guerre de Libération nationale », ou encore « Révolution algérienne » a pour particularité de se dérouler en Algérie mais également en métropole à partir de 1957.
Arrêtés, 850 Algériens ont été jugés au Tribunal permanent des forces armées de Montluc à Lyon, qui a prononcé 112 peines de mort concernant 90 individus selon l'historien Marc André. Entre le 26 septembre 1959 et le 31 janvier 1961, 11 d'entre eux ont été guillotinés dans l'enceinte même de la prison.
Nous rendons compte d'une enquête documentaire menée en 2013 sur l'histoire et les mémoires des condamnés à mort jugés et internés à Montluc. Ce n'est pas l'histoire de la période algérienne de Montluc qui a aussi servi à cette époque de lieu de jugement et d'internement des membres des réseaux de soutien français aux indépendantistes, des objecteurs de conscience, ainsi que des membres du MNA à propos desquels on dispose de peu d'informations. Cette histoire reste inachevée et incomplète. Nous avons choisi d'orienter cette enquête sur trois thèmes.
Le premier présente l'état des connaissances en 2013 sur les 11 condamnés à mort guillotinés dans la prison. Le second tente de préciser comment la prison Montluc s'inscrivait dans un dispositif de répression plus large. Le troisième rend compte d'initiatives mémorielles liées précisément aux expériences des Algériens à Montluc pendant cette période et aux récits qui en ont été faits.