Visites critiques

Aux côtés des visites habituelles et classiques qui peuvent être accompagnées d'un guide, il existe d'autres formes possibles d'explicitations et de découvertes d'un lieu de mémoire. Ce peut être des visites critiques qui ne sont pas consacrées à l'ensemble de ce qui est présenté aux publics ou qui ne s'y limitent pas. Les ateliers pédagogiques proposent une de ces formes de visites critiques qui proposent de se centrer sur une question, une catégorie de détenus ou un aspect historique et mémoriel du lieu et de porter un regard critique sur les sources, les informations données ou disponibles pour les croiser et les enrichir avec d'autres sources. D'autres formes de visites critiques sont celles par exemple d'un avocat. Acteur de l'histoire de cette prison, il porte un regard critique sur ce qui est et ce qui n'est pas présenté sur les lieux et il donne sa vision de ce que devrait être la transmission de l'histoire et de la mémoire. C'est également la visite imprévue et critique de Mostefa Boudina, ancien condamné à mort algérien, qui s'étonne de l'absence d'informations sur ses 11 compagnons guillotinés. Bernard Bolze, fondateur de l'Observatoire international des prisons, donne son point de vue sur la façon dont la visite de la prison Montluc pourrait contribuer à réfléchir avec les visiteurs à l'enfermement et à la privation de liberté à différentes périodes.