La vente du site non classé

Resumé

Après la fermeture de la prison, l'administration pénitentiaire ne pouvant pas assurer l'entretien d'un bâtiment vide et n'ayant pas de projet, la vente du site par l'intermédiaire du service des domaines de l'Etat était envisagée ouvrant sur l'hypothèse d'une possible démolition. Le préfet a alors réuni les représentants de la DRAC, de l'ONAC, des Domaines, pour décider de ce qu'ils voulaient faire de Montluc. Le choix a été fait de déterminer les parties du site qu'il fallait impérativement conserver et attribuer au lieu de mémoire et celles qui pouvaient être vendues et démolies. L'université Lyon 3 s'est alors positionnée pour reprendre la partie non conservée du site et y construire de nouveaux bâtiments.

Informations complementaires

Durée : 3'44

Date de production du document : 2013

Noms propres : citants : Jacques Gérault/préfet, Philippe Peyron/ancien directeur des prisons de Lyon, Philippe Rivé/directeur mémorial Montluc, Laurent Volay/architecte du patrimoine
cités : Jacques Gérault/préfet, université Lyon 3, administration pénitentiaire, France Domaines, Office national des anciens combattants, DRAC

Couverture chronologique : 2008-2013

Lieux : Prison Montluc, manufacture des tabacs

Documents associés

Vue aérienne de situation du site

Vue aérienne de situation du site

Vue aérienne des limites du projet de l'Université Jean Moulin Lyon 3

Vue aérienne des limites du projet de l'Université Jean Moulin Lyon 3