Chronologie

1921

Construction et ouverture de la prison militaire de Montluc et du tribunal militaire

 
 

Octobre 1921

104 étudiants-travailleurs chinois du mouvement travail études qui participaient à la Marche sur Lyon pour demander à pouvoir suivre des études à l'Institut franco chinois qui venait d'ouvrir ses portes sont incarcérés à Montluc trois semaines puis expulsés vers la Chine. La participation à cette marche de futurs dirigeants de la République populaire de Chine, tels Deng Xiaoping, Zhou Enlaï, Chen Yi, qui a été interné à Montluc puis expulsé vers Shanghaï, en fait un événement de la mémoire nationale chinoise.

WANG Nora, Emigration et politique

WANG Nora, Emigration et politique

Les étudiants ouvriers chinois en France 1919-1925, Indes savantes, 2000.

 
 

1921 à 1926

Prison militaire

 
 

1926 à 1932

Prison civile

 
 

1932 à 1939

La prison est désaffectée

 
 

1939 à 1940

La prison est réquisitionnée par l’armée française pour l’internement des insoumis, déserteurs ou soldats coupables de délits, mais également des premiers condamnés politiques des juridictions d’exception, essentiellement des communistes. Ils ont été jugés pour atteinte à la sûreté de l'Etat devant un tribunal militaire en vertu de l'Etat d'urgence décrété en juillet 1938.

 
 

1940 à février 1943

Prison de Vichy où sont internés des droits communs, des militaires, des insoumis et les premiers résistants dont des communistes et des gaullistes jugés et accusés de menées anti-nationales par la section spéciale de Lyon, juridiction d'exception du gouvernement français de Vichy.

 
 

17 février 1943 au 24 août 1944

Peu après l'invasion de la zone libre en novembre 1942, Montluc devient peu à peu une prison allemande réquisitionnée par la Wehrmacht et placée sous son contrôle et celui de la Gestapo en février 1943. Plus de 9000 hommes, femmes et enfants, juifs, résistants, raflés, et droit communs y auraient été internés selon les sources. La prison est alors un centre de détention entre les interrogatoires et séances de torture menées par la Gestapo, un lieu de transit vers les camps de déportation et d'extermination, une réserve d'otages. A l'été 1943, Plus de 600 prisonniers ont été massacrés aux alentours de Lyon à l'été 1944 avant la Libération.

 
 

24/08/1944

Les derniers prisonniers de Montluc sont libérés

 
 

1944 à 1954

Des collaborateurs, miliciens et criminels de guerre allemands sont emprisonnés à Montluc à la Libération au moment de l'épuration et pour certains jusqu'au procès de la Gestapo en 1954.

10/1944

Création de l'association des rescapés de Montluc (ARM)

 
 

12/1944

Un résistant, rédige à chaud son témoignage « A Montluc, prisonnier de la Gestapo, souvenirs de Raymond Léculier, 25 novembre 1943-24 août 1944 »

 
 

24/08/1945

1ère commémoration de la libération de Montluc

 
 

24/08/1946

Une plaque est apposée à l'entrée de la prison en hommage aux victimes du nazisme détenues à Montluc.

 
 

1946

Publication du livre La maison des otages d'André Frossard, interné dans la baraque aux juifs à Montluc.

FROSSARD André, La maison des otages

FROSSARD André, La maison des otages

Montluc 1944, Fayard, 1983[1946].

 
 

1948

Un pélerinage est organisé à la prison Montluc par l'ARM de Saint-Etienne en présence de l'abbé Ploton, du pasteur Roland de Pury, de l'imam Bel Hadj El Maafi et du grand rabin Poliakoff.

 
 

1956

Sortie du film « un condamné à mort s'est échappé » de Robert Bresson, inspiré du témoignage publié d'André Devigny, condamné à mort et interné à Montluc dont il a réussi à s'évader en août 1943.

 

1958 à 1961

Durant la période de la Guerre d'Algérie sont internés à Montluc des femmes détenues politiques membres des réseaux de soutien aux Algériens indépendantistes, des objecteurs de conscience, des insoumis, des déserteurs, et les condamnés à mort algériens du FLN et du MNA jugés par le Tribunal permanent des forces armées de Lyon. 11 condamnés à mort du FLN ont été guillotinés dans l'enceinte de la prison.

 
 

1961 à 1971

Internement à Montluc de témoins de Jehovah et d'antimilitaristes, objecteurs de conscience ou insoumis.

 
 

1961 à 2009

La prison Montluc est un des quartiers des prisons de Lyon gérée par l'administration pénitentiaire et accueille des hommes jusqu'en 1997 et des femmes jusqu'en 2009

 
 
 
 

1962

Publication par La cité à Lausanne puis par François Maspéro à Paris du livre « La guillotine. Journal d'un condamné à mort » sous la signature de Moussa Lachtar, condamné à mort et détenu à Montluc.

LACHTAR Moussa, La guillotine

LACHTAR Moussa, La guillotine

Journal d'un condamné à mort, François Maspéro, 1962

 
 

1977

Publication en Algérie du témoignage « Fort Montluc » de Salah Khalef, ancien condamné à mort à Montluc, dans «Récits de feu », un livre de témoignages sur la Guerre de Libération nationale de l'historien algérien Mahfoud Kaddache

KADDACHE Mahfoud, Récits de feu

KADDACHE Mahfoud, Récits de feu

SNED El Moudjahid, Alger, 1977. Témoignages sur la guerre de Libération nationale

Février 1983

Klaus Barbie à son arrivée en France est interné symboliquement quelques jours à la prison Montluc sur ordre de Robert Badinter, alors ministre de la Justice.

 
 
 

1987

Procès de Klaus Barbie à Lyon

 
 
 

1990

Création de la commission Histoire du barreau des avocats de Lyon par Ugo Iannucci

 
 

1992

Diffusion sur France 3 Rhône Alpes d'un film documentaire « la rupture oubliée : les porteurs de valises », revenant sur l'histoire d'un des réseaux de soutien au FLN et son procès au TPFA de Lyon en avril 1961. http://www.ina.fr/video/LYC9304225404

1997 à 2009

L'aile des hommes est désaffectée et sert de lieu d'entraînement pour les ERIS (équipes régionales d'intervention et de sécurité)

1997

Sortie du film « Lucie Aubrac » de Claude Berri. Le film retrace l'histoire de la vie de Lucie Aubrac pendant la résistance à l'occupation nazie dont l'organisation d'un commando pour faire évader son mari Raymond Aubrac de la prison Montluc.

 
 

1999

Une fresque réalisée par la Cité de la création à la demande d'une association du quartier est inaugurée sur le mur d'enceinte de la prison rue du Dauphiné dédiée à Jean Moulin et aux résistants célèbres et anonymes internés à Montluc en lien avec les associations de résistants et déportés. Publication du livre « Montluc antichambre de l'inconnu » de Bruno Permezel. Florilège de textes écrits par des internés de cette période.

PERMEZEL Bruno (collectif), Montluc antichambre de l'inconnu 1942-1944

PERMEZEL Bruno (collectif), Montluc antichambre de l'inconnu 1942-1944

BGA Permezel, 1999.

 
 

24/08/2000

Lors de la commémoration, l'ARM demande le classement de Montluc au titre de monument historique et la réalisation d'un musée.

 

2001

Annonce par Mme Lebranchu, ministre de la Justice, de la recherche de terrains pour déménager les prisons de Lyon (source Le Progrès/Fonds Permezel/CHRD)

 
 
 

2002

La cellule de Jean Moulin est reconstituée au rez de chaussée de la prison et des visites sont organisées par l'ARM.

 
 

2003

Un dossier est envoyé par l'ARM à la Direction de la mémoire du patrimoine et des archives (ministère de la Défense) pour demander le classement de la prison Montluc. Celle-ci donne un avis favorable mais indique que le classement est du ressort du ministère de la culture. © Fonds Permezel/CHRD

2003

Publication du livre « Un automne à Montluc » de Suzanne Gerbe, membre du réseau Jeanson dit des porteurs de valises, arrêtée le 22/09/1960 et internée à Montluc.

GERBE Suzanne, Un automne à la prison Montluc

GERBE Suzanne, Un automne à la prison Montluc

L'Harmattan, 2002.

 

2004`

1ère présentation par l'ARM d'une demande de classement pour avis à la CRPS (commission régionale du patrimoine et des sites) qui demande des informations complémentaires. © Fonds Permezel/CHRD

2004

Publication d'un numéro de la revue Dialogue, de la commission histoire du barreau de Lyon sur les juridictions d'exception pendant les périodes de la Libération et de la Guerre d'Algérie avec des témoignages d'avocats.

Dialogue

Dialogue

Revue d'histoire du barreau de Lyon, N° spécial, Les juridictions d'exception, 2004.

 
 

2004

Création en Algérie de l'association des anciens condamnés à mort en Algérie et en France.

2005

Inauguration de la nurserie de la prison Montluc par Dominique Perben (ministre de la Justice), qui annonce la future implantation des prisons de Lyon à Corbas et la volonté de conserver l'aile gauche de Montluc © source Le Progrès/Fonds Permezel/CHRD.

 
 
 

2007

Le préfet Lacroix organise une réunion de travail avec le CHRD, l'ONAC, la DRAC et l'Université Lyon 3 où il annonce le déménagement des détenues de Montluc au premier trimestre 2009. Il demande qu'un projet soit élaboré, qu'un conseil scientifique soit mis en place et que l'université Lyon 3 précise ses besoins. Le patrimoine de Montluc est évalué à 8M d'Euros. © compte rendu de réunion/archives CHRD

 

2008

L'université Lyon 3 se déclare potentiellement acquéreur de la partie non protégée du site et a le projet de construire des logements étudiants pour le CROUS et un bâtiment pour la formation continue.

2008

Le préfet Gérault obtient un vote favorable de la CRPS pour l'inscription de Montluc à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. L'université se déclare intéressée par le terrain mais pas par l'espace mémoriel. La ville de Lyon informe qu'elle n'a pas de budget pour prendre en charge un nouvel espace mémoriel. Le Ministère de la Défense accepte de gérer le lieu qui devient le 9ème haut lieu de la mémoire nationale. © archives CHRD

 
 

2008

L'ONAC convoque le premier comité de pilotage du Mémorial Montluc auquel participe des associations d'anciens résistants et des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF). © Fonds Permezel/CHRD

 

Février 2009

La prison Montluc ferme. Les autres prisons de Lyon Saint-Paul et Saint-Joseph ferment en mai 2009 et la nouvelle prison de Corbas ouvre.

 
 

25 juin 2009

L'arrêté de protection d'une partie du site de la prison Montluc est pris.

2009

Le projet de Mémorial est présenté à la presse. Le CHRD réalise l'exposition en 6 mois.

2009

Ugo Iannucci, avocat, reçoit une lettre de Zahia El Mokrani Gonon, juriste et journaliste, qui lui transmet une liste de guillotinés algériens à Montluc et lui demande d'intervenir pour que ce soit mentionné dans le Mémorial. À la suite de quoi un texte de 4 lignes sera intégré dans l'exposition.

 

2009

Débat au Comité de pilotage entre les associations Se souvenir ensemble et les FFDJF sur la distinction entre les mémoires des résistants et des juifs. © Fonds Permezel/CHRD

 

2010

La prison Montluc devient le Mémorial de la prison Montluc, haut-lieu de la mémoire nationale gérée par le ministère de la Défense.

14/09/2010

Inauguration et ouverture du mémorial de la prison de Montluc au public.

Octobre 2010

Mostefa Boudina, ancien condamné à mort interné à Montluc, est invité par l'association EPI à Vaulx en Velin à la commémoration de la manifestation des Algériens à Paris du 17 octobre 1961. A cette occasion, il présente son livre « Rescapé de la guillotine » et demande à visiter la prison.

 
 

2012

Organisation par l'association Grand ensemble, le Rize (centre Mémoires et Société) et les Archives municipales de la ville de Lyon de deux expositions « Récits d'engagement 1954-1962 », l'une portant sur les solidarités franco-algériennes et l'autre sur les avocats lyonnais auprès d'Algériens en guerre.

 
 

2011

Visite imprévue de la télévision chinoise à la prison où ont été internés en 1921 avant d'être expulsés vers la Chine 104 ouvriers -étudiants chinois à l'issue de la marche sur Lyon organisée à l'occasion de l'ouverture de l'institut franco-chinois où ils demandaient à être scolarisés. Chen Yi, futur maréchal et ministre des Affaires étrangères de la Chine communiste faisait partie des expulsés, Zhou Enlai était parmi les manifestants.

Octobre 2012

Le nouveau président de l'Université Jean Moulin Lyon 3 reprend le dossier Montluc gelé et redéfinit le projet d'acquisition et d'aménagement de l'espace non protégé de la prison.

 

2012

Sortie du film « Retour à Montluc » de M. Zaoui sur les condamnés à mort algériens et le retour 50 ans après de l'un d'eux M. Boudina, à la prison Montluc transformée en Mémorial de la 2ème Guerre mondiale.

 

Juin 2013

70ème anniversaire de l'arrestation de Jean Moulin au Mémorial Montluc en présence de Jean-Marc Ayraud, 1er ministre et inauguration de la 2ème tranche d'aménagement de nouvelles cellules dédiées aux internés juifs et résistants en 1943/1944.

 
 
 

Automne 2013

Annonce de la décision de la DMPA et de l'ONAC de la constitution et de la mise en place d'un conseil scientifique pour mener et orienter des études sur toutes les périodes de l'histoire de la prison Montluc.

 

20 mars 2014

Publication d'un arrêté fixant la liste des 9 hauts lieux de la mémoire nationale du ministère de la Défense dans laquelle figure le mémorial de la prison Montluc au titre de l'internement par le régime de Vichy et les autorités allemandes pendant l'Occupation (1940-1944).

 

2015

L'achat par l'Université Lyon 3 aux Domaines de la partie non protégée du site est toujours en discussion et n'est pas finalisée.